Aller au contenu

Le compost au jardin

Le compost

transformez vos déchets en terreau

Le compostage est un processus biologique aérobie de conversion et de valorisation des matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques, le compost.

Le compostage domestique est réalisé simplement en tas, ou dans des composteurs. Il permet de transformer la plupart des déchets biodégradables des ménages, soit environ 30% des déchets domestiques: déchets alimentaires (coquilles d’œufs ou de fruits à coques), épluchures, déchets de jardinage (tontes de pelouse, feuilles, branches fines, paille), papier, carton et bois (non traités).

DSC02063

Néanmoins, il est déconseillé de mettre au compost des déchets de plantes toxiques comme le thuya ou l'if ; de même, les plantes malades seront brûlées pour éviter la propagation des éléments pathogènes. Dans la mesure où les déchets d'origine animale (viande, poisson) peuvent attirer des animaux, certains évitent d'en incorporer au compost.

 

3 kg de déchets compostables produisent environ 1 kg de compost.

 

Jeter nos déchets biodégradable à la poubelle c'est comme jeter de l'énergie, pour laquelle il faudra utiliser de l'énergie pour la détruire...

Place au bon sens avec des gestes écocitoyens.


Dans l'idéal mélanger votre composte à du BRF ( bois raméal fragmenté ) ou des petits morceaux de bois, couche par couche avec un ratio de 3 à 5 cm de composte pour 1 cm de BRF ou petit bois. le tout arrosé abondamment.                                    Ainsi le compostage se fera rapidement et sera d'excellente qualité.  


Un compostage rapide en 18 jours

Dit, la méthode de compostage Berkeley:

Il s’agit d’une méthode de compostage dite "rapide". C’est un méthode permettant d’avoir du compost en 18 jours et il demande l’utilisation d’excréments animaux végétariens, dans l’idéal de la bouse de vache fraîche ou du crottin de cheval.

Les excréments joueront le rôle d’activateur de compost dans le processus, car ils aident à obtenir rapidement une élévation de la température.

Pour les matières vertes, on utilisera aussi des matières très fines et très fraiche.

Pour les matières brunes, il faut absolument éviter les gros morceaux de bois. Ceux-ci mettraient beaucoup trop de temps à se décomposer. En revanche, on peut utiliser du bois très finement coupé, du broyat fin ou de la sciure.

Le tas va faire 1m³ et on va mettre plusieurs couches les unes sur les autres.

On commence par mettre une couche de matières brunes suivie d’une couche de matières vertes et enfin une couche d’excréments avec une vingtaine de centimètres d'épaisseur.
Et on recommence par mettre une couche de matières brunes, etc ... jusqu’à obtenir la taille souhaitée.

Ensuite, il faut arroser abondamment avec de l’eau, à raison d’un volume égal à la moitié de la taille du tas de compost. Donc l’équivalent de 50cm³ d’eau.
Un bon indicateur est de voir à partir de quand le tas commence à ruisseler d’eau.

Pour démarrer encore plus vite le compost, on peut utiliser un activateur. Cet activateur devra être riche en azote.
Vous pouvez utiliser par exemple : du purin d’ortie ou de consoude.

Enfin cette méthode demande de retourner le tas tous les jours ou tous les deux jours.  Plus le tas sera brassé et aéré plus vite le produit final sera là.

Vous pouvez moduler avec du fumier de la tonte d'herbe et de la paille.


le paillis

le paillis est une couche de matériau protecteur posée sur le sol, principalement dans le but de modifier les effets du climat local. Si, à l'origine, le terme dérive évidemment de paille, de nombreux autres matériaux naturels ou synthétiques sont utilisés à cet effet. L'opération qui consiste à mettre en place ce matériau est le paillage utilisant soit de la paille coupée ou hachée, des écorces de pin maritime, des copeaux de bois, des tontes de gazon, des paillettes de lin, des feuilles mortes, des aiguilles de pin, de la fougère sèche broyée, des écorces de peuplier, de la chènevotte, du film plastique, de la toile tissée, du gravier, des galets, du sable, des cartons recyclables, de la brique pilée, de l'ardoise en morceaux ou encore de la pouzzolane (roche naturelle provenant des projections volcaniques basaltiques ou de composition proche). 

DSC03142

Le paillis régule la température du sol, ralenti l'évaporation de l'eau, maintient  l'humidité dans le sol, garde le sol meuble, enrichi le sol, favorise la vie biologique du sol et le protège des mauvaises herbes (par manque de lumière).


Le compost mûr

À maturité, le compost mûr ressemble à du terreau, il en a la couleur sombre, la texture légère ; on n'y reconnait plus les déchets qui ont servi à le constituer. Son odeur est agréable (odeur d'humus, de sous-bois). Il est utilisé en apport organique  ou comme terreau (massifs, rempotage, semis)


rapport C/N

 

Le rapport C/N ou rapport carbone sur azote est un indicateur qui permet de juger du degré d'évolution de la matière organique, c'est-à-dire de son aptitude à se décomposer plus ou moins rapidement dans le sol:

Les microorganismes du sol (microfaune) ont un rapport C/N moyen de 8.

La microfaune désigne l'ensemble des tout petits animaux (inférieur à 0,2 mm) présents dans un espace donné. La plus grande partie de la microfaune n'est visible qu'à la loupe, la loupe binoculaire ou sous le microscope. En dépit de sa discrétion, elle joue un rôle fondamental pour la formation et l'évolution des sols et des sédiments, ainsi que pour la décomposition du Bois mort et des cadavres animaux. Elle joue ainsi un rôle majeur dans la minéralisation de la matière organique, le cycle du carbone et de nombreux grands cycles biogéochimiques.

Des liens complexes d'interdépendance existent entre la microflore, la microfonge et la microfaune et les populations microbiennes. Une grande partie de la microfaune joue un rôle important de décomposeur.

La microfaune est notamment vulnérable à la destruction de son milieu par le labour ou la déforestation et à l'exposition à la lumière et aux UV solaires. La granulométrie du substrat et du sédiments influent sur la microfaune et inversement.

les microorganismes du sol consomment les deux tiers du carbone pour l'énergie et un tiers pour leur constitution.

Avec un rapport C/N moyen de 8 l'équilibre nutritionnel des microorganismes est donc situé à un rapport C/N de 24. En dessous de ce rapport, l'azote est en excès et sera donc libéré, à la disponibilité des plantes. Au-dessus, de l'azote sera prélevé dans la solution du sol pour subvenir aux besoins des microorganismes.

 

Avec un rapport C/N inférieur à 15 : Il y a production d'azote, la vitesse de décomposition s'accroît ; elle est à son maximum pour un rapport C/N  10.

Avec un rapport C/N entre 15 et 20 : Le besoin en azote est couvert pour permettre une bonne décomposition de la matière carbonée.

Avec un rapport C/N supérieur à 20 : Il n'y a pas assez d'azote pour permettre la décomposition du carbone.

Il est couramment admis que, plus le rapport C/N d'un produit est élevé, plus il se décompose lentement dans le sol mais plus l'humus obtenu est stable.

Pour que le compostage se fasse dans des conditions optimales, le rapport Carbone/Azote doit être situé entre 15 et 30. En effet, si le mélange à composter est trop faible en azote, il ne chauffera pas (pas de dégradation). Si la proportion d'azote est trop élevée, le compost peut surchauffer et tuer les micro-organismes du compost. Il faudra donc veiller à équilibrer les apports.

Le rapport C/N est un facteur essentiel de la dynamique du carbone et de l’azote.

 

Rapport C/N de différentes matières organiques

 

Le rapport C/N est très élevé pour la matière végétale fraîche (50 à 150 pour la paille) et diminue tout au long de sa décomposition en se stabilisant autour de 10 pour l'humus.

Le C/N est très variable pour les résidus végétaux (de 10 à 100 environ). Le C/N de l’humus est plus stable (autour de 9) et le C/N moyen de la biomasse microbienne du sol est proche de 8.

Rapport C/N de différentes matières organique :

  • Urine : 0,7
  • jus d'écoulement du fumier : 1,9 - 3,1
  • Matières végétales vertes : 7
  • Humus, terre noire : 10
  • Compost de fumier après huit mois de fermentation : 10
  • Gazon : 10
  • Consoude : 10
  • Fientes de volailles : 10
  • Compost de fumier mûr, 4 mois, sans adjonction de terre : 15
  • Fumier de ferme après 3 mois de stockage : 15
  • Fanes de légumineuses : 15
  • Fumier frais pauvre en paille : 20
  • Déchets de cuisine : 10-25
  • Fanes de pommes de terre : 25
  • Aiguilles de pin : 30
  • Fumier de ferme frais avec apport de paille abondant : 30
  • Tourbe noire : 30
  • Feuilles d'arbre (à la chute) : 20-60
  • Déchets verts de plantes : 20-60
  • Tourbe blonde : 50
  • Paille de céréales : 50 - 150
  • Paille d'avoine : 50
  • Paille de seigle : 65
  • Bois raméal fragmenté (branches broyées) (BRF) : 60 - 150 (selon le type de bois et de diamètre broyé)
  • Écorce : 100-150
  • Paille de blé : 150
  • Papier : 150
  • Sciure de bois décomposée : 200
  • Sciure de bois feuillus (jeunes feuilles) (moyenne) : 150 - 500

Exemple :

On mélange 2 brouettes de gazon (C/N 10) avec 1 brouette de branches broyées (C/N 70) : (2x10= 20 + 70= 90)

(2 x C/N 10 pour les brouettes de gazon + 1 x C/N 70 pour la brouette de branches broyées ) = 90 divisé par 3 quantité  de brouette = 30.

Le rapport C/N obtenu est de 30. Bon pour le compost mais le mélange n'est pas assez riche en matériaux structurant. Il vaut mieux avoir un peu trop de carbone mais une bonne structure. En effet, si le tas se tasse de trop, une fermentation anaérobie apparaîtra, d'où les mauvaises odeurs et un ralentissement du processus.

Attention : Ce calcul n'est valable que si le taux de matière sèche est similaire pour les déchets considérés (le contenu en eau). Si ce n'est pas le cas, l'équilibre proportionnel (la pondération) doit se faire en base à la matière sèche.

1 thought on “Le compost au jardin

  1. Medi Lutuzaya

    Moi j'ai fait un compost rapide constitué des rafles de maïs, feuilles de tithonia et le lisiers des porcs, alors moi après avoir superposé ces matériaux, je les ai arrosés puis recouvert avec un sachet plastique et retourner après deux jours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *